Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Soutenez les actions de l’AETL par la Taxe d’Apprentissage

Article • Vesoul • Actualité • 14 September 2020

Interview de Thomas RANCINANGUE - Responsable Antenne de Vesoul

 

Bonjour Thomas, Pouvez-vous vous présenter ?

« Je m’appelle Thomas RANCINANGUE, j’ai 45 ans et j’habite à Vesoul. Je suis marié et père de 3 enfants. Je suis également entraineur de saut à la perche au GAHS. Il s’agit là de moments privilégiés avec des jeunes auprès de qui c’est un grand bonheur de transmettre.

En ce qui concerne ma formation, j’ai suivi un BTS en Commerce International avant d’effectuer mon service militaire en tant que parachutiste. Mon ambition était alors de m’engager et de faire carrière. Le destin en a décidé autrement après un accident durant un saut de nuit.

J’ai dû revoir mes plans, et c’est de cette manière que j’ai fait mes premiers pas dans le monde du T&L (Transport & Logistique), chez GEFCO Valenciennes, une grosse plateforme européenne qui gère les flux d’approvisionnement des chaînes d’usine locales et européennes (principalement PSA & TOYOTA). J’y ai été formé sur l’affrètement et la messagerie. Le tout était très principalement orienté route.

Après avoir quitté ma région d’origine, j’ai notamment été directeur d’agence chez FRANS-MAAS à Dijon, GLS à Perpignan/Narbonne/Montpellier, GEFCO Châteauroux (conduisant le changement) et depuis 3 ans chef d’agence exploitation à Vesoul. Cela fait maintenant plus de 20 ans que je travaille dans ce secteur. 

 

Quelles sont les qualités requises pour ce métier ?

A mon sens, il faut faire preuve de fortes capacités d’adaptation, de rigueur, d'écoute, d’une capacité à communiquer sans oublier de placer le client au cœur du débat et de considérer l’humain.

Il faut savoir garder un cap tout en gérant les aléas quotidiens et le stress.

 

Avant d’être Manager chez GEFCO, vous avez occupé différents postes, que retenez-vous de vos précédentes expériences ?

J’ai eu la chance de monter de toutes pièce l’agence FRANS-MASS à DIJON où il m’a fallu penser à tous les aspects : recrutement du personnel, mise-en-place d’une flotte de véhicules, choix des sous-traitants mais aussi installation du matériel informatique, stratégie commerciale locale… En clair, un terrain de jeu d’entrepreneur.

J’ai aussi eu l’opportunité de travailler dans l’express où j’ai notamment dû totalement repenser le plan de la chaîne de tri des colis. Il a fallu démonter puis remonter la structure afin d’intégrer la nouvelle implantation du circuit.  Un travail sous pression, seul le résultat compte, le lundi tout doit être opérationnel.

 

En tant que responsable d’un centre de profit, qu’est-ce-qui est caractéristique de votre travail ?

Le management est primordial. Au quotidien, on conduit les équipes. Il faut savoir « prendre la température », se renseigner sur les aléas, assister les collaborateurs en fonction de leurs besoins.

Dans ce métier, l’aspect commercial est aussi important, avec la satisfaction client. Cela passe par la mobilisation des équipes qui doivent servir de l’excellence.

De plus, ce qui rend le métier passionnant, c’est qu’aucune journée ne ressemble à une autre. Il n’y a pas de routine, c’est toujours l’effervescence ! Le confinement pourrait en être une parfaite illustration : nous avons fonctionné en équipe réduite de quelques personnes. Le défi était de taille, il a fallu s’adapter sur des postes qui n’étaient pas les nôtres. A n’en pas douter, cela a été intéressant, nous avons pu bien mieux appréhender toutes les spécificités rendant chaque poste très technique.

Enfin, il ne faut pas négliger l’Humain car il est au cœur du dispositif. Derrière chaque camion qui roule, il y a l’implication de dizaines de personnes. Il faut être à l’écoute de ces dernières afin de leur donner les moyens d’accomplir leur mission.

 

En tant que responsable de l’antenne AETL Bourgogne-Franche-Comté, quels sont les projets à venir ?

Le premier objectif est de promouvoir les métiers de la filière, surtout auprès des jeunes car ce sont les forces vives de demain. J’ai aussi le souhait de lier les enseignants avec les professionnels du secteur car il est nécessaire d’avoir une transversalité entre les contenus des programmes et les activités effectuées en entreprise.

L’ambition est de créer des évènements de nature à susciter des vocations pour intégrer une filière qui recrute. De nombreux métiers existent et je pense qu’avec les membres de l’antenne nous aurons à cœur de les présenter aux personnes s’y intéressant de près ou de loin.

  • Jobdating, After-Work networking, atelier CV, intervention lors de cours, etc…
  • Renseignements : vesoul@aetl.fr

 

 

Interview réalisé par :

  • Mathias FACHE - AETL Mulhouse et étudiant à l'Ecole Supérieure des Transports de Paris
  • Nicolas SOK - AETL Paris et étudiant à SUP de LOG - Groupe PROMOTRANS de Paris