Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Soutenez les actions de l’AETL par la Taxe d’Apprentissage

Article • Lyon • Combiné • 26 April 2021

Accord de l’Union Européenne pour un financement à 50% du Lyon-Turin

 

La France pourra bénéficier d’un apport supplémentaire de plus de 2,5 Mds€ pour réaliser le tunnel transfrontalier et ses voies d’accès. Cette nouvelle devrait permettre d’accélérer la mise en oeuvre du Lyon Turin.

L’union Européenne a annoncé le mois dernier  l’intention de la Commission de Bruxelles de permettre une forte augmentation de son engagement, déjà massif, dans le financement de la liaison ferroviaire Lyon-Turin.
L’idée est que Bruxelles passe du taux de cofinancement de 40% en vigueur actuellement au taux maximal de 50% voir même un bonus de 5% supplémentaire pour la réalisation des liaisons transfrontalières manquantes présentant un fort intérêt stratégique, à l’image du Lyon-Turin.

Ces deux dispositions majeures viennent d’être actées dans le cadre de l’accord conclu récemment entre la Commission, le Parlement et le Conseil de l’UE sur le règlement 2021-2027 du Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe (MIE), le programme dédié au financement des infrastructures de transport.  Pour le seul chantier du tunnel transfrontalier sous les Alpes, les dispositions du nouveau règlement représentent près de 1 Md€ en moins à financer par l’Italie et la France. Sur un coût total de l’ouvrage certifié à 8,6 Mds€ (valeur 2012), la part de l’Italie serait ainsi ramenée à environ 2,4 Mds€ et celle de la France à 1,8 Mds€.


Une opportunité exceptionnelle pour accélérer la programmation des voies d’accès françaises !
Ces dispositions concernent aussi le cofinancement des indispensables voies d’accès à l’ouvrage transfrontalier dont la programmation est toujours incertaine côté français. En effet, si le tunnel de 57 km sous les Alpes est la pierre angulaire de la liaison, l’UE rappelle régulièrement que c’est bien l’ensemble des 270 km de liaison entre Lyon et Turin qui est stratégique pour connecter les réseaux européens et atteindre des objectifs ambitieux de report modal sur le rail européens et atteindre des objectifs ambitieux de report modal sur le rail des trafics de marchandises et de voyageurs. Pour les accès français, cela représenterait un apport de l’UE supérieur à 2 Mds€.
Voilà un beau projet a accélérer dans le cadre du plan de relance du gouvernement avant les élections présidentielles françaises.

Source : https://classe-export.com/