Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Soutenez les actions de l’AETL par la Taxe d’Apprentissage

Article • Paris Nord • Technologie & Innovation • 11 February 2021

Ovrsea prend le large avec Bolloré Logistics

 

Le commissionnaire de transport digital Ovrsea vient d’annoncer la prise de participation majoritaire de Bolloré Logistics dans son capital. Créée en 2017 par Arthur Barillas, Brieuc André, Mathieu Mattéi, Georges Semaan et Antoine Sauvage, la start-up, que nous avons mise en exergue le mois dernier dans notre dossier sur les pépites de la supply chain (SC Mag n°35), était sur le point de boucler sa deuxième levée de fonds à la fin de l’année dernière quand elle a été approchée par des cadres de Bolloré Logistics. « Nous avons trouvés en face de nous des professionnels passionnés qui partageaient notre même vision sur l’apport du digital dans les secteurs du transport et de la logistique », explique Arthur Barillas, le CEO d’Ovrsea. En s’adossant à Bolloré Logistics (tout en conservant son indépendance), la start-up peut accélérer son développement, son nouvel actionnaire majoritaire disposant d’un réseau intégré de plus de 600 agences dans 109 pays, ainsi que de hubs logistiques aux carrefours des principaux échanges internationaux. « Bolloré Logistics va nous apporter un réseau, une offre de solution de transports et des synergies de coûts qui profiteront à tous nos clients », poursuit Arthur Barillas. De son côté, son partenaire pourra élargir son offre de services et proposer un parcours intégralement digital à ses clients, grâce aux solutions développées par Ovrsea. Sur 2021, le commissionnaire de transport digital prévoit ainsi de doubler ses effectifs avec le recrutement d’une cinquantaine de nouveaux collaborateurs, mais aussi d’ouvrir des filiales en Europe, aux Etats-Unis et en Asie. Ovrsea estime pouvoir tripler ou quadrupler son activité sur la seule année 2021, et table sur un chiffres d’affaires de 200 M€ d’ici à 2025. « Nous ouvrons le deuxième grand chapitre de notre histoire ! », résume Arthur Barillas. La jeune pousse n’est aujourd’hui implantée que dans l’Hexagone et les deux tiers de ses 500 clients chargeurs sont Français.

Source : Supply Chain Magazine