Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Soutenez les actions de l’AETL par la Taxe d’Apprentissage

Article • Lille • Logistique • 17 December 2020

Leroy Merlin s’attaque aux gaz à effet de serre

 

Une nouvelle étape a été franchie par Leroy Merlin avec la solution SaaS de détection des anomalies transport par l’IA de Sightness. En effet, après la mise en œuvre de son module de pilotage des coûts , le distributeur a décidé de déployer sur ses flux B-to-B celui dédié à la maîtrise des gaz à effet de serre (GES). Leroy Merlin va exploiter dans ce cadre toutes les fonctionnalités de ce module baptisé Carbon : elles comprennent un calculateur d’émissions de GES, un outil d’analyse et de pilotage d’empreinte carbone et un simulateur permettant d’identifier l’impact environnemental de scénarios de transport alternatifs (modification du plan de transport, des fréquences de livraisons, des moyens et modes employés…). « La réduction de notre empreinte carbone est une priorité absolue, souligne Nicolas Davril, directeur transport chez Leroy Merlin. Pour poursuivre nos efforts, il nous fallait plus de visibilité sur notre activité et nos facteurs d’émissions, mais surtout les moyens d’anticiper l’effet de nos décisions. Notre partenaire nous apporte tout cela et a l’avantage de nous permettre de faire le lien avec nos dépenses et nos volumes, ces enjeux étant déjà couverts par sa solution. » Cette dernière est considérée par l’enseigne comme un outil clé dans la réussite de sa politique RSE, matérialisée notamment par l’implication de Leroy Merlin dans le programme Fret 21. Dans le cadre de ce dispositif dédié à la réduction de l’empreinte carbone en transport et supply chain chez les chargeurs, le distributeur s’était engagé à réduire ses émissions de 15 % en trois ans et il est déjà allé au-delà avec une baisse de 19 % entre 2017 et 2020.

Leroy Merlin déploie l’intégralité des fonctionnalités du module Carbon de Sightness. Celles-ci intègrent notamment un outil d’analyse et de pilotage d’empreinte carbone reposant sur des dashboards.

Source : SupplyChain Magazine