Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Article • Bureau • Développement Durable • 04 June 2020

Global Climate Initiatives : réduire son empreinte carbone à l'aide de TK' Blue

L'écologie est un enjeu de plus en plus important aux yeux des consommateurs et des entreprises, et beaucoup d'entre elles saisissent l'importance de prendre des mesures pour polluer moins. Mais quels éco-gestes adopter à l'échelle d'une entreprise ?

Pour répondre à ces problématiques, l'équipe de TK'Blue lance Globale Climate Initiatives.

 

Global Climate Initiatives (GCI), aider les entreprises à s'engager en faveur de l'environnement

 

Il s'agit d'un guichet unique destinée aux entreprises pour mesurer, réduire et compenser leur empreinte Carbone. Philippe Mangeard, président de TK'Blue explique qu'elles disposent ainsi d'une vision complète de ce que pourrait être leur stratégie Climat & Carbone, et des coûts et bénéfices à en attendre. s'appuie sur des calculateurs sectoriels d'émissions de Gaz à effet de serre précis et conformes aux réglementations ou référentiels reconnus.

Vers une neutralité carbone, 3 axes pour agir

Pour tendre vers la neutralité carbone de votre entreprise Globale Climate Initiatives propose d'agir sur 3 points :

  • Calculer précisément l'empreinte carbonne
  • Réduire vos émissions de Gaz à Effet de Serre grâce aux actions climatiques positives
  • Compenser en s’engageant au travers de projets intégrant les Objectifs de Développement Durable

 

 

Créer un réseau d'experts en performance environnementale

 

TK'Blue souhaite par ailleurs donner naissance à un réseau d'experts :Philippe Mangeard, président et fondateur de TK'Blue

« Il existe d'ores et déjà en Europe des dizaines de cabinets reconnus en amélioration de la performance économique, environnementale et RSE (…) En devenant Expert Agréé GCI, ils accèdent à ces calculateurs puissants et ergonomiques, et profitent du réseau GCI pour mieux mettre en valeur leur(s) expertise(s), et profiter en retour de la complémentarité de celles des autres membre  », explique Philippe Mangeard.