Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Article • Bureau • Combiné • 04 October 2019

La Journée du transport combiné : des mesures en faveur d’une amplification du report modal

L'assemblée générale du Groupement national des transports combinés (GNTC), rebaptisée La Journée du transport combiné, se tiendra à Paris le 9 octobre. Une occasion de rappeler que l’heure est à l’optimisme pour tous les acteurs de la filière de transport combiné mais que de nouvelles mesures doivent être prises pour accélérer le report modal en faveur du rail et du fluvial. 

Gage d’une nouvelle ambition, l’assemblée générale annuelle du GNTC (Groupement National des Transports Combinés) a changé d’appellation cette année. Elle a été renommée La Journée du Transport Combiné, preuve que son audience s’élargit d’année en année. D’ailleurs, c’est un nombre de participants record – entre 150 et 200 – qui sont attendus à l’espace Saint-Martin de Paris le 9 octobre 2019.

Ces opérateurs de transport combiné, transporteurs routiers, gestionnaires de plateformes, opérateurs portuaires, chargeurs/industriels, constructeurs/loueurs de matériels et autres institutionnels pourront, ainsi, obtenir les toutes dernières informations disponibles sur l’évolution du marché et sur les perspectives de l’intermodalité. 

Nouvelles mesures pour renforcer l’intermodalité 

Car plus que jamais, cette intermodalité semble devoir se renforcer d’année en année. Les raisons en sont bien connues comme la pénurie de conducteurs routiers qui s’aggrave, les départs en retraite n’étant pas, en outre, compensés par les nouveaux arrivants. "Tous les chargeurs doivent, par ailleurs, prendre en compte désormais la solution écologique et durable que représente le transport combiné", explique Aurélien Barbé, délégué général du GNTC. Avant d’ajouter que "d’autres facteurs militent en faveur d’un recours accru au report modal : congestion routière, hausse du poste carburant, etc." 

Pour autant, la future croissance du transport combiné doit être libérée par la mise en place de nouvelles mesures. Et parmi celles-ci figure en bonne place celle liée aux terminaux du transport combiné. "Nous prônons une libération des terminaux publics vers la sphère privée car elle doit conduire à leur donner plus de capacité et à les moderniser via des investissements. Il y a également un vrai travail à engager autour de la création de nouveaux terminaux. Nous 
souhaitons donc aboutir à une cohérence d’ensemble via un plan national stratégique à élaborer avec l’État. Cette anticipation autour de possibles nouvelles plateformes en Ile-de-France et dans l’agglomération lyonnaise, pour ne citer que ces territoires, est d’autant plus nécessaire qu’il faut entre cinq et six ans pour concevoir et mettre en service un nouveau terminal."
 

Les promesses de la plateforme nationale fret 

Parmi les autres sujets sur la table qui sont autant de vecteurs d’amélioration de la compétitivité du transport combiné, la généralisation des trains longs en faisant passer leur longueur de 750 à 850 m et l’adoption du gabarit P400 pourraient constituer de nouvelles avancées en la matière. Tout comme un doublement de l’aide à la pince qui est souhaitée pour accélérer le report modal. Son montant actuel annuel est de 27 millions d’euros. 

D’importants retombées devraient aussi découler de la mise en place de la plateforme nationale fret. Elle sera lancée courant octobre 2019, son objet étant de construire collectivement un outil qui permet de promouvoir le fret ferroviaire – dont le transport combiné – en France. Mis en œuvre dans la continuité du Train de Noé qui vise à un doublement de la part modale d’ici 2030, cette plateforme dont le nom va prochainement changer deviendra un outil de lobbying en faveur du report modal. 
Le transport combiné fluvial n’est pas en reste puisque de nouvelles liaisons voient actuellement le jour. Une grande partie des signaux sont donc au vert pour le transport combiné qui peut aussi compter sur l’appui des ports et sur l’innovation pour amplifier le développement de son trafic à l’avenir.

source : actu Transport Logistique.fr