Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Article • Bureau • Maritime • 23 April 2020

Un collectif d’armateurs tire la sonnette d’alarme

 

Il y a menace sur le transport mondial de marchandises par voie maritime et les supply chains qu’il sous-tend. C’est en résumé le message que vient de faire passer auprès de toutes les autorités nationales et mondiales un collectif d’une dizaine de compagnies maritimes*, qui font état des difficultés rencontrées pour procéder à la rotation des équipages à cause des restrictions de circulation prises par nombre de pays dans le cadre de leur lutte contre le Covid-19. « A ce jour, plus de 100 000 membres d’équipage sont bloqués en mer, empêchés aussi bien d’entrer ou de transiter dans des pays que de prendre des vols pour rentrer chez eux, illustre ce collectif qui représente plus de 1 500 navires et 70 000 membres d’équipage. Il est donc urgent que les organisations gouvernementales et inter-gouvernementales agissent, notamment en reconnaissant les membres d’équipages comme des professionnels de secteurs clés ». Considérant que la situation actuelle représente une véritable bombe à retardement, le collectif exhorte autorités portuaires et membres du G20 à faciliter au plus vite ces rotations, celles-ci pouvant à ses yeux déjà être réalisées de façon massive sur les ports de Singapour, Houston, Rotterdam, Gibraltar, Jebel Ali, Fujairah, Hong Kong ou Shanghai. « La marine marchande mondiale comprend plus de 1,6 million de membres d’équipage, assure la livraison de carburants, de médicaments, de nourriture et d’équipements, et enregistre en temps normal environ 100 000 rotations de membres d’équipages », souligne le communiqué. Et elle contribue au commerce mondial à hauteur de 90 %. 

*(D/S Norden, Grieg Star, Reederei Nord, Dynacom, V.Group, Wilhelmsen Ships Service, Pacific Carriers Limited, Magsaysay, Augustea, Columbia Ship Management, Inchcape Shipping Services and Synergy Group)

Le collectif estime à plus de 100 000 le nombre de membres d’équipage bloqués en mer à cause des mesures restrictives de circulation prises par les États avec la crise du Covid-19.

Source : Supply Chain Magazine