Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Article • Bureau • Terrestre (Transport Routier) • 25 November 2019

Anne-Marie Idrac prête à faire avancer le dossier véhicules autonomes dans le TRM

La FNTR, Cara (European Cluster for Mobility) et La Poste ont profité du passage d’Anne-Marie Idrac, haute responsable pour la stratégie nationale des véhicules autonomes à Solutrans, pour lui remettre leurs travaux sur ce sujet. La FNTR a planché sur l’impact des véhicules autonomes sur l’emploi et la formation, convaincue qu’ils pourraient attirer de nouveaux profils de conducteurs. Quant à Cara, il a travaillé avec La poste sur ce que ces véhicules pourraient apporter au TRM. Anne-Marie Idrac a apprécié que la filière se prépare à cette échéance plutôt que de subir la situation.

 

« Quand on parle véhicule autonome, on ne parle pas uniquement de technologie, mais de cas d’usages », a-t-elle insisté. « Il faut trouver la bonne acceptabilité et le bon business modèle. » En ce qui concerne les transports de fret, les V. A. pourraient être utilisés sur des sites privés, comme des zones logistiques, des chantiers fermés ou des ports, mais aussi en logistique urbaine et permettre d’améliorer la sécurité routière, la productivité et de réaliser des économies d’énergie.

« Dans tous ces cas, il y a de nombreux sujets à traiter. Les progrès se feront en marchant et demandent que tous les acteurs impliqués travaillent ensemble. Sur la logistique comme sur les voyageurs, nous devons avancer sur ce dossier, pour gagner en sécurité d’abord, mais y aller avec progressivité pour obtenir l’acceptabilité sociale, environnementale et économique. La LOM nous apporte les outils pour régler les questions de responsabilité, d’échange des données et donne un cadre de développement au véhicule autonome. Nous allons y travailler en France, mais aussi au niveau international », a-t-elle promis.

Source : Transport-info.fr