Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Soutenez les actions de l’AETL par la Taxe d’Apprentissage

Article • Marseille • Actualité • 15 June 2020

Marseille-Fos : le colis le plus lourd d'Iter (800t) a été déchargé

Cinq ans après la grande répétition générale, le plus lourd colis jamais construit pour le réacteur expérimental Iter arrivera à Fos le 7 juin. Les acteurs multimodaux sont sur le pont pour organiser le transfert de ce colis de 800 t depuis le navire sur barge puis sur la route. Une opération de haute volée supervisée pour Daher en charge de la logistique globale des composants du programme international. 

Le plus grand mécano du monde se construit actuellement entre Saint-Paul-Les Durance et Vinon-sur-Verdon autour du futur réacteur Iter, projet expérimental international destiné à prouver la faisabilité scientifique de la fusion thermonucléaire en vue de la production d’une électricité propre sans recours aux énergies fossiles. Un puzzle industriel géant pour lequel des dizaines de milliers de composants viennent de 35 pays fournisseurs.

Le navire BBC Olympus, actuellement en méditerranée orientale, fait route vers Fos où son accostage est prévu dimanche 7 juin en Darse 2. À bord, une pièce exceptionnelle à plus d’un titre. Fabriquée par le Chinois Asipp à Wuhan, la pièce qui pèse 400 t pour 11 m de diamètre est l’une des six bobines du champ poloïdal qui produira un champ magnétique à l’intérieur du tokamak. Avec les protections, le châssis et la remorque, le convoi atteint les 800 t. Depuis des semaines, Daher, l’attributaire de la logistique global et du transport de tous les équipements nécessaires à la construction du réacteur, et tous les acteurs de la chaîne multimodale de transport font les calculs pour organiser le transfert de cet élément hors normes.

Logistique horlogère

Pour cette opération, ce sont des dockers rompus à la manutention des colis lourds qui seront sélectionnés par Sosersid pour dessaisir le colis du navire et le recharger sur la barge Sirocco de CFT qui traversera l’Étang de Berre le 11 juin prochain jusqu’au port de la Pointe. « C’est le plus gros colis jamais transporté. C’est de l’horlogerie suisse », souligne Jérôme Dumas, chargé d’affaires colis lourd chez CFT.  

Une fois déchargé de la barge, le composant empruntera l’itinéraire routier Iter jusqu’à Saint-Paul Lez Durance. Toutes les opérations de levage, d’arrimage et de saisissage à bord et à quai sont supervisées par l’œil expert d’E-Survey. « Nous allons vérifier tous les process en nous basant sur une étude transmise par le constructeur qui détermine les points d’ancrage de la pièce en liaison avec le bureau d’étude de Daher », a expliqué Alain Spatafora, gérant de E-Survey société d’expertise maritime et transport. 

600 t en provenance de HHI

La dernière partie du trajet s’effectuera en quatre nuits, entre 21h30 et 6 h du matin. « Le convoi occupera l’intégralité de la chaussée. Dans la nuit, 2 000 panneaux de signalisation seront démontés et remontés, une fois le convoi passé. 120 personnes de la gendarmerie, de la sécurité routière et des autres acteurs de l’itinéraire forment une bulle fermée à la circulation. Le tracteur et la remorque automotrice ont été conçus spécialement aux Pays-Bas par Mammoet et permettent de rouler à 15 au lieu de 5 km/h. La remorque comprend 22 lignes d’essieux sur quatre files » détaille François Genevey, directeur du projet Iter pour Daher.

Le 15 juillet, une deuxième opération de cette envergure aura lieu à Fos lors de l’arrivée du Frauke affrété par Daher à la compagnie SAL. Le navire colis lourd doit transporter un des neuf secteurs de la chambre à vide d’Iter, l’enceinte étanche en acier inoxydable du réacteur dans laquelle se produira la réaction de fusion. La pièce qui pèse 600 t emballée a été fabriquée à Ulsan en Corée par Hyundai Heavy Industries. Le colis annoncé mesure 15 m de long pour 10 m de large pour une hauteur de 9 m nécessitant la plus grande vigilance lors du transit routier du convoi qui mobilisera 120 personnes. « C’est comme si le conducteur roulait dans la nuit avec un immeuble de trois étages derrière son tracteur », décrit François Genevey, directeur du projet Iter pour Daher. 

Au total, un million de composants seront acheminés sur la totalité du programme Iter. 78 % ont déjà été fabriqués. 250 colis hautement exceptionnels (highly exceptionnal loads) constituent la structure du réacteur.

 

Source : http://www.journalmarinemarchande.eu/actualite/portuaire/marseille-fos-se-prepare-a-decharger-800-t-le-colis-le-plus-lourd-diter