Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Soutenez les actions de l’AETL par la Taxe d’Apprentissage

Article • Toulouse • Transport Urbain • 22 July 2020

Toulouse aménage une zone logistique urbaine pour verdir les livraisons

 

Le nouvel exploitant du marché de gros de Toulouse, Lumin'Toulouse (Semmaris de Rungis, La Poste et la Caisse d'Epargne), construit une zone logistique urbaine à côté du MIN. Elle servira à dégrouper les marchandises pour préparer les livraisons en ville avec des petits utilitaires électriques ou au gaz naturel.

A la fin 2021, Toulouse possédera une zone de logistique urbaine qui rendra les livraisons en ville moins polluantes en diminuant la circulation des camions. La société Lumin'Toulouse, fondée par la Semmaris du marché de Rungis (51 %), La Poste Immo (44 %) et la Caisse d'Epargne Midi-Pyrénées (5 %), a obtenu la gestion du marché d'intérêt national (MIN) de Toulouse de 2017 à 2039 et la réalisation, à côté, d'une zone de dégroupage pour les livraisons en ville. Sa filiale Toulouse Logistique Urbaine investit 28 millions d'euros dans la construction de 19.500 mètres carrés d'entrepôts de préparation des commandes et de bureaux. Cette zone de dégroupage comprendra un parking sécurisé de 144 places de poids lourds ainsi que 40 stations de recharge électrique et une station de gaz naturel, voire d'hydrogène à terme, pour les utilitaires.

La collectivité a réservé 9 hectares à l'entrée nord de Toulouse, à cinq kilomètres du Capitole, sur l'ancienne zone logistique de Fondeyre. Toulouse Logistique Urbaine démolira les entrepôts de l'ancien centre routier datant des années 1970 et construira deux grands bâtiments de 200 mètres de long sur 40 mètres de large, avec des toits en shed ajourés, qui serviront de dépôt des marchandises et de préparation des commandes. Les livraisons dans l'hypercentre seront effectuées avec des utilitaires électriques ou au gaz naturel, Toulouse Métropole souhaitant instaurer une zone à faible émission à la fin de l'année. La Poste utilisera des fourgonnettes et des quadricycles électriques et il y aura même des livreurs à vélo-cargo ! En outre, le site doit être desservi par la troisième ligne de métro de Toulouse vers 2025.

Mutualiser les livraisons

« Face à l'accélération de l'e-commerce, nous devons imaginer la ville de demain, a déclaré Philippe Wahl, PDG de La Poste, en présentant le projet. Cette plateforme va réduire le nombre de véhicules et de kilomètres parcourus à l'intérieur de la ceinture routière toulousaine. » Selon lui, le coût du dernier kilomètre, qui représente de 20 à 50 % du coût total du transport, incitera les transporteurs à faire du dégroupage. Située en face du marché de gros, la zone logistique permettra de mutualiser les livraisons de produits frais et de produits secs.

 

Source : www.lesechos.fr