Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Article • Paris • Formation • 02 June 2020

Neoma Business School : un Master of Science qui invite le digital et l'innovation au coeur de la Supply Chain

«La France compte déjà quatre-vingt Masters en logistique, transport ou supplychain. Je n’ai surtout pas voulu créer le quatre-vingt-et-unième !»

 

Jérôme Verny est un homme de raison. Quand il décide de lancer au sein de Neoma Business School un nouveau Master of science en supply chain, c’est animé par la conviction de répondre à un besoin impérieux du marché.

Fondateur et directeur scientifique de MOBIS, laboratoire de recherche aujourd’hui unanimement reconnu dans la filière, Jérôme Verny côtoie depuis plus de dix ans des dirigeants, managers, institutionnels et chercheurs investis par le souci d’inscrire les métiers de la supply chain au centre des processus de numérisation et de durabilité des systèmes industriels.

«S’il est UN sujet qui ne trouvait aucune réponse véritablement structurée dans l’offre de formation, c’est bien celui de la transformation digitale. Le vide était d’autant plus criant que les attentes des entreprises sur ce champ sont énormes», soutient-il. Qu’à cela ne tienne ! Fort du soutien de nombreux acteurs du monde de l’entreprise et de l’académie, il lance en 2018 sur le campus parisien de Neoma BS le “MSc Digital & Innovative Supply Chain”, qui accueille depuis septembre 2019 sa deuxième promotion.


Comment former des collaborateurs capables d’affronter la révolution numérique et de maîtriser les ressorts de la digitalisation en marche dans tous les secteurs économiques ? Comment affirmer la place de l’humain, comment diminuer les externalités négatives induites par le transport et la logistique dans les projets de digitalisation de la supply chain ? Comment faire de la supply chain un vecteur de compétitivité et de performance économique ?
Autant de problématiques auxquelles le MSc DISC entend préparer les étudiants.
 

Objectif : former et amener des professionnels certifiés à maitriser les fonctions logistiques fondamentales, à être en mesure d’analyser, de modéliser et de simuler la chaine de valeur, à piloter l’innovation au service d’une supply chain augmentée.


S’il est une notion clé dans la philosophie du MSc DISC, c’est bien celle d’innovation : transformation numérique et digitalisation des processus, économie numérique, big data, objets connectés, réalité virtuelle…

«C'est par le biais de l'innovation, notamment digitale, que la Supply Chain doit se transformer. C’est cette obsession de l’innovation que nous défendons au travers de nos contenus et approches pédagogiques», souligne Ouail Oulmakki, Head of Workshop programs.
Et il faut croire que l’attente était palpable. LVMH, Hermès, Ferrero, Adias, BASF, Kendo Brands, Showroomprive, Transdev, Fontana Fasteners, Groupe Casino, SNCF, Ubisoft, Kuehne Nagel, Junghans T2M, BNP Paribas : la seule liste des entreprises associées à la première promotion (2018-2019) du MSc DISC témoigne de l’intérêt porté par de grandes directions supply chain au programme. Culture du networking oblige, les apprenants bénéficient de séminaires thématiques durant lesquels ils côtoient durant une matinée des chefs d’entreprises, des responsables logistiques, des directeurs de la transformation digitale dans les secteurs industriels et les services.


Même écho du côté des candidats au diplôme. À peine ouvert, le MSc DISC reçoit pas moins de 600 demandes, ce qui, pour un Master – a fortiori tout nouvellement créé – est considérable. Et pour un directeur de formation bien décidé malgré ce succès à contenir les effectifs des promotions dans un numerus clausus de 35 apprenants, l’étape de sélection relève à la fois du casse-tête et de l’orfèvrerie. «Il faut mettre en œuvre de véritables équipes, à la fois diverses en termes de profils (âge, genre, expérience, origine) et complémentaires sur le plan des compétences et
des dispositions comportementales. Pas simple»
, sourit Jérôme Verny.
Comme toutes les formations supérieures d’excellence, l’équipe académique du Master s’est ajointe le renfort de professionnels en exercice, spécialistes dans les domaines de la blockchain, de l’intelligence artificielle ou encore du transport international, soit au sein des industries de la supply chain, soit dans des structures de conseil.

«J’interviens précisément autour des questions d’amélioration continue, avec pour mission de nourrir les étudiants des concepts clés du “just in time” au service de la supply chain», explique ainsi Cyril Grand, intervenant au sein du DISC et consultant associé chez Progress Partners, un cabinet conseil spécialisé dans la transformation digitale et accréditeur Lean Six Sigma Green Belt.


Les responsables du programme ont délibérément opté pour un format court et intensif de douze mois en alternance, jugé plus propice au maintient d’un lien consubstantiel avec l’entreprise, où les apprenants sont tenus d’effectuer une mission mettant en application concrète les acquis de la formation. Car même dans ses fondements théoriques, il s’agit de ne jamais déconnecter l’innovation de ses applications les plus concrètes, voire les plus aléatoires. Ce qui, en termes pédagogiques, se traduit par un fort credo immersif et expérimental : «Nous appliquons l’innovation à nos propres méthodes d’enseignement, en alternant cours théoriques, mises en situation pratiques, e-learning, réalité virtuelle, rencontres terrain avec des praticiens experts», note Ouail Oulmakki. NEOMA BS est d’ailleurs reconnue à l’international pour sa pédagogie expérientielle : alcôves de travail, mobiliers pédagogiques modulaires et flexibles, écrans de partage afin de faciliter le travail collectif. Autre atout : l’accès aux ressources de l’accélérateur Mobilité de NEOMA (imprimantes 3D, tour CNC, découpe de matériaux, etc.).


«Il est aujourd’hui essentiel de sortir les étudiants des amphis et de les immerger dans un environnement d’apprentissage ultra-expérientiel, où les jeux, les vidéos, l’impression 3D, la réalité virtuelle ont totalement droit de cité. Mais la maîtrise des concepts et des outils est essentielle, mais pas suffisante. Dans le cadre de la certification, les étudiants doivent également apprendre à travailler sur les soft skills», note Cyril Grand.


Neoma Business School est née de la réunion de deux Grandes Écoles fondatrices, l’une créée à Rouen en 1871, l’autre à Reims en 1928. Aujourd’hui, forte d’un troisième campus parisien, Neoma fédère plus de 57 000 diplômés à travers le monde, près de 600 collaborateurs et 160 enseignants-chercheurs, dont 62% d’internationaux. C’est donc dans une structure de portée internationale que prend corps le MSc DISC, l’une des rares formations à délivrer trois certifications internationales liées aux métiers de la Supply Chain : Lean Six Sigma Green Belt,
DDPP, Méthode AGILE.

 

  • Durée : 12 mois.
  • Lieu : Campus de Paris.
  • Diplôme : Master of Science – Titre RNCP Niveau 1.
  • Format : alternance ; séminaires de 3 jours tous les 15 jours en parallèle de la mission en entreprise. Alternance possible sous forme d’un contrat de professionnalisation, de deux stages de six mois, d’un CDD ou d’un CDI.
  • Éligibilité : Bac + 5 (M2) ; Bac + 4 (M1) ; Bac + 3 ( L3) avec 3 ans d’expérience professionnelle.
  • Frais de scolarité : 16 500 euros.
  • Langue d’enseignement : 70 % en français – 30% en anglais.
  • Métiers ciblés : Supply Chain Manager, Responsable de l’organisation de la chaine logistique, Directeur logistique – Supply Chain, Ingénieur logistique, Consultant logistique – Supply Chain, Chef de projet logistique, Consultant fonctionnel, Consultant en transformation digitale, Responsable innovation, Chef de projet innovation, Chef de projet transformation digitale.

 

      

Prix AETL 2019 – meilleur mémoire en transport & logistique