Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Article • Paris • Ferroviaire • 09 octobre 2019

Grand Paris : le rail conquiert un nouveau trafic entre Rennes et le port de Gennevilliers

Opérationnelle depuis le 7 septembre 2019, une nouvelle liaison entre Rennes et Gennevilliers n’a été rendue publique que le 1er octobre 2019. Avec des voussoirs produits en Bretagne, c’est un nouveau chantier majeur de l’Ile-de-France qui est alimenté par le rail.  

Les signes tangibles de recours au rail pour l’acheminement de nouveaux trafics se multiplient. Le dernier en date concerne la mise en place d’une liaison Rennes Terminal-Gennevilliers.

Opérationnelle depuis le 7 septembre 2019, cette nouvelle liaison n’a été rendue publique que le 1er octobre 2019. Les premières semaines d’exploitation ont, en effet, servi de test pour vérifier que ce nouveau service hebdomadaire fonctionnait bien. 

Pour le chantier EOLE

Cette nouvelle liaison a été créée pour acheminer les voussoirs fabriqués à Bruz (Ille-et-Vilaine) vers le chantier Eole (prolongement à l’Ouest de la ligne E du RER parisien). Ainsi, chaque train de 22 wagons d’une masse de 1 880 tonnes transporte 176 voussoirs de 8 tonnes chacun.

Surtout, le retour de ce train assuré par l’entreprise ferroviaire VFLI est optimisé grâce à l’acheminement de conteneurs vides entre le terminal à conteneurs de Gennevilliers – exploité par Paris Terminal SA – et Rennes Terminal. 

Des investissements à Gennevilliers 

Pour ce nouveau trafic dont le commissionnaire de transport est Transfert, filiale du groupe Lahaye Global Logistics, Haropa – Ports de Paris a entrepris des travaux de rénovation d’une partie de son réseau ferroviaire long de près de 25 km.

Pour ce chantier d’un montant supérieur à 300 000 euros, un travail coordonné a été mené avec le groupe Lahaye Global Logistics, PTSA, VFLI et SNCF Réseau pour définir précisément le cheminement du train sur le réseau portuaire et sur le réseau ferré national (RFN) depuis Gennevilliers jusqu’à Rennes via Trappes. 

La seule alternative envisageable

S’exprimant sur l’apport de cette nouvelle liaison qui était, selon ses promoteurs, la seule alternative envisageable pour ce projet, Kris Danaradjou, directeur du port de Gennevilliers, indique que "ce trafic s’ajoute au volume annuel de 650 000 tonnes par an de marchandises qui transitent sur le port par voies ferrées avec un trafic de plus de 1 000 trains par an. Il s’inscrit aussi dans l’historique du chargement/déchargement de convois exceptionnels sur les infrastructures particulièrement adaptées pour gérer la logistique des éléments des ouvrages d’art de la Région de type ponts, tunnels ou passerelles." Au global, ce sont, ainsi, 24 000 voussoirs qui seront acheminés durant une période de deux ans. 

Les ports : de véritables relais de croissance pour le fret ferroviaire 

Ce nouveau trafic constitue un nouvel exemple des relais de croissance que peuvent apporter les plateformes portuaires pour le fret ferroviaire. D’ailleurs, une partie importante des nouvelles liaisons mises en œuvre ces derniers mois ont pour origine ou destination un port. 

Enfin, Rennes Terminal va, au-delà de ce nouveau trafic, poursuivre son développement. La création d’une nouvelle liaison de transport combiné vers la partie Est de la France pourrait, en effet, se concrétiser courant 2020.

source : Actu Transport Logistique.fr