Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Article • Paris • Actualité • 07 September 2020

Interview du nouveau Responsable de IdF

 

« Bonjour, pourriez-vous vous présenter et nous parlez de un peu de votre parcours ainsi que de votre lien avec le domaine du transport et de la logistique? »

 Bonjour, je m’appelle Julien BRESSON, j’ai 39 ans et suis responsable qualité opérationnelle chez GEODIS Distribution et express. J’ai un parcours assez atypique puisqu’après un BAC ES, je me suis dirigé vers des étude de droit (Master Droit des affaires) et une spécialisation bancaire.

Les aléas de la crise financière de 2008 ont malheureusement complètement saturé le marché de l’emploi dans le secteur de mes études, je me suis alors réorienté dans la logistique et le transport qui offrait déjà de nombreuses opportunités et une grande diversité de poste à pourvoir.

J’ai commencé mon parcours en T&L chez GEFCO en intérim sur la plateforme de Vénissieux (Rhône-Alpes) où j’ai reçu une formation très « terrain » en apprenant tous les métiers du quai pendant plus d’un an et demi.

Un déménagement sur la région Parisienne m’a ensuite permis de continuer ma découverte du monde du transport toujours chez GEFCO sur la plus grosse plateforme groupage à Gennevilliers. J’ai eu cette fois eu la chance de pouvoir naviguer à travers tous les métiers de l’exploitation pendant plus de 3 ans (camionnage, arrivages, départ, affrètement…) développant ainsi ma polyvalence.

GEFCO m’a ensuite donné l’opportunité de passer sur un rôle plus transverse en tant que chef de projet au niveau de la région Ile-de-France puis rapidement en tant que responsable qualité où j’ai accompagné les agences de la région au passage de la certification ISO 9001 et 14001 en 2016.

En 2017, j’ai récupéré le pilotage de la partie qualité opérationnelle et clients sur la région IDF & Nord afin d’accompagner nos agences et clients dans une démarche qualitative et d’amélioration continue des process et méthodes.

Depuis mi-mars, j’ai rejoint la direction Technique et Performance de GEODIS en tant que responsable qualité opérationnelle afin de continuer à développer l’amélioration continue et l’excellence opérationnelle sur un périmètre France et Europe dans le domaine de la Messagerie et de l’Express.

 

« Pourquoi avoir choisi GEODIS ? »

J’ai choisi GEODIS pour le projet global qui m’a été proposé et qui dispose d’une plus grande latitude et d’un périmètre très large me permettant de travailler sur des missions et taches encore plus diversifiés que par le passé.

De par mon profil, j’ai un besoin viscéral d’être en contact avec le terrain et de pouvoir travailler en transversalité avec tous les acteurs de la société. GEODIS est aussi un des leadeurs mondiaux de la logistique et du transport, 1er messager de France, ce qui augmente le terrain de jeu et les possibilités.

 

« Quelle est votre vision de l’alternance ?

L’alternance c’est une chance formidable pour les jeunes et pour les entreprises mais malheureusement pas encore assez encrée dans notre société.

Coté jeune, je pense que ça reste pour moi la meilleure préparation au monde professionnel (apprendre l’opérationnel, règle de conduite en société, adapté son discours, vivre ses premiers échecs et réussites professionnel…) et permet de faire le parallèle entre théorie et pratique lors de ses études. Cela permet aussi de voir une grande diversité de métiers et de personnes qui permettront d’anticiper sur son futur choix de carrière.

Coté entreprise, il faut rappeler qu’un alternant c’est un salarié et malheureusement bon nombre d’entreprise n’ont encore cette vision des choses que sur le papier. Alternance et management sont deux notions inséparables pour moi. Être tuteur est une vocation. Cela nécessite foncièrement de l’implication et de la pédagogie car il faut suivre l’évolution de son alternant, faire des points sur les progrès, les difficultés, comme lors d’un entretien individuel. Le partenariat et la relation avec l’école est aussi fondamental. L’accompagnement doit être actif ! Dans l’idéal, l’alternance devrait être considéré comme une pépinière pour l’entreprise.

 

« Que conseillerez-vous à un étudiant en recherche d’alternance ?

Pour moi déjà il faut tout faire pour favoriser l’alternance lors des études même si le contexte actuel du Covid n’aide pas. Il est aussi indispensable pour les jeunes d’aujourd’hui de se diversifier au fil des années d’alternance afin d’essayer d’évoluer, de voir un maximum de taches et missions possible. Dans ce cadre, il est important de faire concorder ses études avec les missions données pendant l’alternance, et s’intéresser à l’opérationnel qui est la base.

 

« Quels sont les conseils que vous donnez à vos alternants une fois en entreprise ? »

En entreprise, il faut ensuite faire preuve de curiosité, ne pas hésiter à poser des questions, solliciter le tuteur dès lors que les taches sont terminées, prendre des notes et tenter au possible de vérifier son travail. Je leur fais rapidement comprendre qu’ils sont traités comme un salarié avec tout ce qui va avec. J’essaye un maximum de leur apprendre à adapter leur discours par rapport à leur interlocuteur et à se relire.

 

« Comment avez-vous découvert l’association et pourquoi la rejoindre ? »

Dans le cadre professionnel, j’ai depuis longtemps été positionné en accompagnement des alternants présents et j’ai vite aimé accompagner, former, transmettre des valeurs, un savoir, une expérience… Dès que j’ai eu l’opportunité de devenir tuteur, jai saisi l’occasion mais n’étant pas très aguerri dans la recherche de bons profils, j’ai demandé à Olivier Weitig de m’aider dans mes sélections et c’est alors qu’il m’a parlé de l’AETL.

Étant tout de suite en phase avec les valeurs et les objectifs de l’association, le choix a été relativement évident pour moi. L’association me donne aussi l’opportunité, sur un domaine plus large, d’être en accompagnement des jeunes et d’essayer de les orienter, conseiller, guider dans le domaine vaste du transport et de la logistique. L’AETL, c’est aussi un réseau et, tant pour les jeunes que pour moi, une façon de développer ses connaissances professionnelles, connaitre d’autres métiers, d’autres structures… La diversité de ses membres et partenariats montre la richesse et le potentiel de cette association et l’idée de pouvoir la développer est un réel challenge. J’ai pour ma part aussi encore beaucoup à apprendre et à découvrir !

 

« Quelles ont été vos premières actions en tant que nouveau responsable et quelle est votre vision de l’antenne ? »

L’antenne IDF c’est avant tout une équipe à recréer. Nous avons commencé, avec l’aide d’Olivier, à reconstituer une équipe solide composée de jeune et de professionnels motivés afin de stabiliser la structure.

Dans cette démarche, depuis la fin du confinement, nous avons aussi remis en place les afterworks de façon régulière afin d’attirer plus de monde et d’accroitre en visibilité afin d’attirer de nouveaux membres. (tout en respectant les gestes barrières)

Dans un 1er temps, nous allons avec l’équipe faire un brainstorming sur toutes les idées pouvant pour promouvoir l’antenne. Déjà, des premières idées ont émergées comme créer des échanges sur un métier du T&L avec l’aide d’un professionnel, animer des ateliers sur des thèmes annexes. Nous prévoyons aussi de promouvoir le domaine du transport et de la logistique avec des visites de site logistique, des micros-trottoirs, des interviews de professionnel…

L’antenne se veut dynamique et ouverte à tous (enseignants, formateurs, professionnels, élèves et étudiants). Nous sommes là pour aider, accompagner, promouvoir les jeunes, les métiers et développer l’association dans la bonne humeur. Rejoignez-nous !

 

Interview réalisé par :

  • Lydia Berkat – AETL Paris et alternante (Bachelor) Sup de Log - Groupe Promotrans Paris / STEF
  • Hugo Chopineau – AETL Paris et alternant (Master 1) Ecole Supérieure des Transports Paris / TOTAL