Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Article • Bureau • Formation • 27 February 2019

4 grands de la supply chain soutiennent la chaire de L’Ecole des Ponts

 

Les groupes Renault, Louis Vuitton, Casino (par l’intermédiaire de Cdiscount) et Michelin sont les quatre partenaires industriels de la nouvelle chaire de l’École des Ponts ParisTech, dont la convention de partenariat d'une durée de quatre ans a été signée officiellement le 14 février, à Paris. Son intitulé « supply chain du futur » est relativement vaste pour permettre d’explorer l’impact des nouvelles technologies, en particulier autour de la mécanisation, de l’internet des objets, de la data science et de la blockchain, mais aussi d’échanger et de partager sur les nouveaux usages et les bonnes pratiques de développement durable. Les objectifs communs affichés par l’école d’ingénieurs et ses quatre partenaires, non concurrents et plutôt précurseurs en matière de supply chain, sont de faire avancer la formation, l’innovation et la recherche dans ce domaine. Cela passera notamment par le soutien à des travaux de recherche, à des projets et des stages de fin d‘étude, par une participation au programme Focus Métiers de l’École et par des échanges de connaissances et des partages d’expériences via des séminaires, des universités d’été ou des conférences. A noter le travail de « catalyseur » mené depuis près de deux ans par Fabrice Bonneau, en sa qualité de président du Département Génie Industriel de l’Ecole des Ponts (et par ailleurs DG d’Argon Consulting), pour mettre en place avec ces quatre grands industriels cette chaire placée sous la direction académique d’Aurélie Delemarle (directrice du département Génie Industriel) et sous la direction scientifique de Philippe Wieser, professeur à l'EPFL (Lausanne) et à l’École des Ponts ParisTech, ainsi que directeur de l’IML (International Institute for the Management of Logistics). Deux ateliers technologiques ont déjà réuni ces partenaires l'an dernier, sur la blockchain et sur l’IoT, le prochain sujet prévu étant la manutention des objets lourds en entrepôt (en mai ou juin). A priori, le premier sujet de recherche approfondie, confié d’ici septembre à un « post doc » (18 mois de travail), devrait porter sur l’utilisation de la data science dans les prévisions et la planification (modèles stochastiques).

De gauche à droite : François Bertière, président de la Fondation des Ponts, Mark Sutcliffe, directeur supply chain du Groupe Renault, Pierre-Yves Escarpit, DGA en charge de la supply chain de Cdiscount, représentant le groupe Casino, Vincent Barale, directeur supply chain de Louis Vuitton, Sophie Mougard, directrice de l’École des Ponts ParisTech, et Pierre-Martin Huet, directeur de la supply chain du groupe Michelin.

Source: SupplyChain Magazine