Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Article • Bureau • Transport Urbain • 27 June 2018

Enquête longue distance du CNR

En 2017, l’ensemble des postes a engendré une hausse de 1 % du coût de revient d’un véhicule, hors gazole. Cette augmentation, tirée de l’enquête annuelle du CNR sur l’activité longue distance du TRM en 2017, se trouve amoindrie par la hausse de l’activité en général.

Le coût de revient d’un véhicule, hors gazole, enregistre une inflation moyenne annuelle de + 1 % en 2017, portée principalement par les postes conducteurs, péages et matériel. C'est ce que révèle l’enquête annuelle du CNR sur l’activité longue distance du TRM en 2017, qui vient d'être publiée. Le regain d’activité de 2017 a toutefois permis d’atténuer cette hausse. L’indice de production d’un véhicule et l’indicateur d’activité des parcs exploités en longue distance s’améliorent ainsi de + 1,5 % et de + 2,9 % entre les 4e trimestres 2016 et 2017.

Les séquelles de la crise encore perceptibles

Autre domaine concerné par la hausse des coûts, le poste conducteurs suit les augmentations des accords de revalorisation des minima conventionnels de rémunération des conducteurs en 2017. Le salaire minimum d’un conducteur s’élève ainsi de + 0,6 % à + 0,9 % selon son coefficient et ses indemnités de déplacement augmentent de 0,6 %. Toutefois, note le rapport, "les séquelles de la crise de 2008 sont encore perceptibles".

De manière générale, les niveaux d’activité demeurent nettement inférieurs à ceux observés avant la crise. L’indicateur d’activité en 2017 reste 10 % inférieur à celui de 2007.

 

Source: https://www.actu-transport-logistique.fr/routier/enquete-longue-distance-du-cnr-les-benefices-du-regain-dactivite-limites-dans-la-longue-distance-503493.php