Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Article • Bureau • Technologie & Innovation • 15 February 2019

Robots de livraison autonome

Avec ses robots de livraison autonome, Nuro séduit Softbank qui injecte près d'un milliard de dollars

La livraison autonome a le vent en poupe. Après Amazon, Walmart et Kroger, Softbank continue de parier sur les robots avec près 940 millions de dollars injectés dans la technologie de Nuro.

Ce financement devrait permettre à Nuro d’accélérer le développement de ses robots de livraison autonome sans trop de difficulté. La start-up américaine, spécialisée dans les solutions de livraison sans chauffeur, a reçu près 940 millions de dollars, soit plus de 833 millions d’euros, de Vision Fund, le fonds d’investissements de SoftBank. Un vrai pari sur ce qui se profile comme le futur de la livraison, même si l’heure est davantage aux tests, comme ceux menés par Amazon avec son robot Scout, ou encore par Walmart et Ford.


Selon Nuro, qui a annoncé cette opération le 11 février 2019, le montant total des investissements atteint un milliard de dollars si l’on ajoute la participation des fonds d'investissement Greylock Partners et Gaorong Capital. Cet argent frais devrait être utilisé pour augmenter la capacité de production de la société et le déploiement de tests sur une cinquantaine de véhicules. Les tests devraient se dérouler en Californie, en Arizona et au Texas, dans un premier temps avec des employés de Nuro.

 

NURO, SPÉCIALISTE DE LA LIVRAISON ALIMENTAIRE

Créée en 2016 par deux ingénieurs passés chez Google, Nuro s’est rapidement spécialisée dans la livraison alimentaire. La jeune pousse tech a mis au point un véhicule, baptisé R1, plus large qu'une berline compacte mais plus courte que la plupart des véhicules et ne disposant d’aucune place pour d’éventuels passagers. La start-up s’est notamment fait connaître lors de l’annonce d’un programme pilote mené en partenariat Kroger. L'entreprise américaine de grande distribution a commencé par le lancement d'un test effectué dans un premier temps sur des Toyota Prius dites "autonomes", en présence d'un opérateur à bord. Elles auraient déjà réalisé un millier de livraisons.

SOFTBANK MULTIPLIE LES INVESTISSEMENTS DANS LA MOBILITÉ

Quant à Softbank, son intérêt pour les entreprises spécialisées dans la livraison et  la mobilité n’est pas nouveau. L’entreprise japonaise a acquis une participation de 20% dans Uber en 2017 à la suite du départ de Travis Kalanick. Elle a également investi dans des sociétés concurrentes telles que Didi Chuxing (Chine), Grab Asia (Asie du Sud-Est) et Ola (Inde). SoftBank détient par ailleurs une participation de plusieurs milliards de dollars dans Nvidia, fabricant de puces électroniques qui équipent de nombreuses voitures autonomes actuellement testées.

 

La semaine dernière, une autre start-up, Aurora Innovation, fondée elle aussi par d'anciens ingénieurs de Google, a annoncé qu'elle avait levé près d'un demi-milliard de dollars auprès d'un certain nombre d'investisseurs, dont Amazon.

 

Source: https://www.usine-digitale.fr/