Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Article • Bureau • Technologie & Innovation • 06 octobre 2018

Une autoroute électrique pour les camions

Une autoroute électrique où les camions roulent comme des tramways

Pour réduire les émissions de CO2, l’Italie va installer sur une portion d’autoroute un réseau de câbles pour rendre la voie électrique. Les camions ainsi raccordés ne fumeront plus et auront moins d’accidents.

Des camions qui roulent comme des trains. L’Italie prend le problème de la pollution à bras le corps : elle va mettre en place un système d’autoroute électrifiée sur un tronçon entre Bergame et Milan, un axe très emprunté par les camions. Concrètement, cette méthode consiste à installer sur des poids lourds hybrides (dotés d’un moteur thermique et d’un moteur électrique) un pantographe, c’est-à-dire un « bras » qui relie l’engin aux câbles électriques disposés le long de la route afin qu’il roule comme un train. Un système qui, depuis plusieurs années, fait ses preuves avec d’autres modes de transports comme le bus.

6 millions de tonnes de CO2 épargnées. Outre le risque d’accident qui diminue, puisque les camions sont circonscrits à une seule voie, ce projet va efficacement réduire les émissions de CO2. En basculant sur le moteur électrique alimenté par les câbles, les camions rouleront sans polluer. Un système à moindre coût comparé à d’autres innovations plus onéreuses et moins fiables.

La société d’exploitation de l’autoroute, en phase avec la Concessioni Autostradali Lombarde (CAL), vient de signer un partenariat avec Scania et Siemens pour électrifier dans les deux sens de circulation. Ils estiment à 6 millions de tonnes la réduction des émissions de CO2 du secteur des transports si 30% du trafic des poids lourds pouvaient être ainsi électrifiés.

Partout en Europe. Il s’agira d’une phase d’essai, tout comme la Suède et l’Allemagne qui expérimentent actuellement cette technique. Seuls les camions Scania R450 disposant d’une motorisation hybride seront autorisés à emprunter ces lignes électrifiées. Si les résultats sont concluants, toute l’autoroute A35 sera dotée de ce système, avec des panneaux photovoltaïques pour fournir l’énergie nécessaire au fonctionnement de la ligne. La société suédoise Scania souhaite à terme développer le réseau de voies électriques pour atteindre les 1000 km en 2025 et entre 3000 et 4000 d’ici 2035.

En France, l’autoroute du Mont-Blanc réfléchit elle aussi à mettre en place un tel système. Selon Automobile Propre, « s’il fallait un jour équiper l’intégralité des autoroutes françaises, soit 3200 km de réseau, le coût global de l’opération avoisinerait les 5 milliards d’euros ». Le prix à payer pour sauver notre planète ?

Source: https://detours.canal.fr/autoroute-electrique-camions-roulent-tramways/