Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Article • Bureau • Fluvial • 27 June 2018

Le transport fluvial en basses eaux

Et de cinq ! Le transport fluvial a enregistré cinq années consécutives de baisse d’activité. Le bilan de 2017 est encore une fois négatif, plombé par la mauvaise campagne céréalière (- 1,8 %), à 6 881 millions de tonnes-kilomètre. Pour rappel, celui de 2013 atteignait 7 930 millions de tonnes-kilomètre. Alors qu’en 2007, le Grenelle de l’environnement pariait sur un développement du transport fluvial comme alternative à la route, ce dernier ne représente aujourd’hui que 2 % de part modale.

Le salut passera peut-être par le canal Seine-Nord. Mais cette voie d’eau de 107 kilomètres de long, qui doit relier Compiègne (Oise) à Aubencheul-au-Bac (Nord), fait débat depuis des années. Abandonné ou relancé au gré des alternances gouvernementales, ce canal semblait condamné par l’arrivée à Matignon d’Édouard Philippe, farouche opposant au projet, l’ancien maire du Havre pariant sur un développement du port normand. Il fait désormais l’objet d’un accord entre le gouvernement[…]

Source : https://www.usinenouvelle.com/article/le-transport-fluvial-en-basses-eaux.N705069