Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Article • Bureau • Actualité • 11 February 2020

Une hausse record des effectifs en apprentissage en 2019

 

L’apprentissage séduit de plus en plus les jeunes. Au total, la France comptait 485 800 apprentis fin 2019, en hausse de 16 %. Une tendance qui bénéficie également au secteur du transport et de la logistique qui cherche à promouvoir ses métiers, notamment via la mesure de la conduite encadrée.

"Une progression à deux chiffres inédite en France", a souligné la ministre du Travail, Muriel Pénicaud lors de la présentation des résultats de l’apprentissage pour l'an dernier. Ce mode de formation regroupait fin 2019 485 800 apprentis, soit un bond de 16 % par rapport à fin 2018. Par ailleurs, 353 000 contrats d'apprentissage ont été signés en 2019, soit 50 000 de plus qu'en 2018. Cette progression s'observe dans toutes les régions avec des pics de 23,8 % en Auvergne Rhône-Alpes et 21,6 % en Occitanie. L'augmentation du nombre d'apprentis profite à tous les secteurs, particulièrement aux métiers de l'artisanat (+ 3 %), du BTP (+ 13 %) et de l'industrie (+ 11 %).

Loi Avenir professionnel

Le ministère a attribué ces bons chiffres aux premiers effets de la loi Pour la liberté de choisir son avenir professionnel adoptée en septembre 2018. L'une de ses mesures phares a été de permettre à tout organisme de formation de proposer l'apprentissage, alors que cette prérogative était jusque-là réservée aux régions. Les entreprises peuvent par ailleurs ouvrir leur propre centre de formation d'apprentis (CFA).

La loi a aussi introduit des  mesures incitatives pour les jeunes, par exemple la possibilité de démarrer un contrat à tout moment de l'année et non plus seulement en septembre. L’âge limite pour conclure un contrat d’apprentissage a par ailleurs été repoussé à 30 ans, contre 25 ans auparavant.

Même tendance pour les métiers du transport

Ce mode de formation s’avère de plus en plus privilégié également dans le secteur. Fin 2018, il regroupait 6 227 apprentis selon le rapport de l’Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la logistique (OPTL), en augmentation de 17 % par rapport à 2017 et de + 8 % l’année précédente.

Les effectifs inscrits en première année apparaissent même en hausse de 25 % en 2018. La seule conduite regroupait 2 118 apprentis fin 2018 contre 1 597 fin 2017. Les effectifs de la première année en conduite étaient également en croissance, avec 1 800 apprentis fin 2018 contre 1 313 fin 2017.

Conduite encadrée

Pour attirer les plus jeunes vers le métier, la profession s’est particulièrement intéressée à l’apprentissage, une formule qui permet de les accompagner et de les intégrer plus efficacement dans les entreprises. Elle a notamment pesé pour l’inscription dans la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) d’une mesure permettant la conduite accompagnée pour les jeunes conducteurs routiers qui souhaitent prendre le volant d’un poids lourd avant même l’obtention du permis C lors des périodes d’alternance en entreprise.

Pour les jeunes qui considéraient cette voie dès 16 ans, la détention du permis et donc de l’âge légal de conduite pouvaient représenter un frein. Cette disposition, qui doit encore faire l’objet d’un texte d’application, leur permettra de conduire un camion lors des périodes d’alternance en entreprise, sous la supervision d’un formateur ou d’un conducteur expérimenté, après avoir acquis des compétences minimum en matière de conduite.

Source : https://www.actu-transport-logistique.fr/routier/une-hausse-record-des-effectifs-en-apprentissage-en-2019-546902.php

Muriel Pénicaud, ministre du Travail a attribué ces bons chiffres aux premiers effets de la loi Pour la liberté de choisir son avenir professionnel adoptée en septembre 2018.