Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Article • Bureau • Actualité • 10 mars 2018

Forte croissance des besoins de formation en Transports et logistique pour 2018 !

À la fin de l’année dernière, le nombre de salariés dans les métiers des transports et de la logistique a dépassé les 700 000. Un record historique ! La tendance à la hausse des effectifs devrait se poursuivre en 2018 et l’OPTL (Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la logistique) prévoit dans son Rapport 2017, présenté mercredi 10 janvier, une augmentation des besoins de formation.

Les secteurs des transports et de la logistique ne connaissent plus la crise. Les tableaux de bord de l’AFT (Association pour le développement de la formation professionnelle dans le transport) indiquent qu’en début d’année 2017 les intentions de recrutements des entreprises pour l’ensemble de l’année avaient bondi de 38 % par rapport à celles de 2016. Les besoins de conducteurs arrivaient en tête aussi bien dans le transport de marchandises que dans celui du transport routier de voyageurs ou dans le transport sanitaire. En plus des créations nettes d’emplois liées à la croissance de l’activité, ce secteur vieillissant — la moitié des salariés avait plus de 45 ans en 2016 — doit renouveler ses effectifs. D’ailleurs, un recrutement sur dix est motivé par le remplacement des départs en fin de carrière.

Très bonne insertion professionnelle

Du coup, les organismes de formation sont plus sollicités que jamais. En 2018, il faudra former pour satisfaire la demande plus de 28 000 nouveaux conducteurs de poids lourds, 9 400 conducteurs d’autocars dans le transport routier de voyageurs et 7 400 conducteurs dans le transport sanitaire. L’Objectif sera d’autant plus difficile à atteindre, prévoit Denis Schirm, président de l’OPTL « qu’il n’est pas facile d’attirer les candidats vers ces métiers et de les convaincre de se former ».

Pourtant celles-ci permettent une excellente insertion professionnelle. Elle est plus élevée dans cette branche qu’au niveau national, variant entre 77 % et 88 % en fonction des formations suivies six mois après la formation.

Des moyens supplémentaires

Certaines formations connaissent un grand succès. Ainsi, les titres professionnels en transport-logistique ont connu une croissance de 27 % entre 2015 et 2016. Les formations « Passerelles marchandises » qui permettent au conducteur titulaire de la qualification de conducteur de transport de voyageurs d’obtenir la qualification de conducteur de transport de marchandises connaissent un grand succès avec une hausse de 24 % du nombre de bénéficiaires sur cette même période. Les dispositifs de recrutements par la formation ont eux aussi été davantage sollicités : ainsi, le nombre de contrats de professionnalisation financés par l’Opca Transports et Services a progressé de 7 % sur cette même période. 3 730 POE (préparations opérationnelles à l’emploi) ont été suivies.

Les organismes de formation sont donc capables d’anticiper. Actuellement, ils se dotent de moyens supplémentaires en termes de véhicules-écoles. Par ailleurs, si certains organismes de formation étaient déjà saturés en 2017, d’autres comme l’Afpa disposent encore d’une certaine marge de manœuvre.


Centre Inffo, Mireille Broussous