Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Article • Bureau • Actualité • 12 June 2020

France Logistique se dote d’une directrice générale

La première directrice générale pour France Logistique

Au début de ce mois, l’association France Logistique a nommé Constance Maréchal-Dereu au poste de directrice générale à plein temps, pour travailler aux côtés de la présidente Anne-Marie Idrac et des membres fondateurs à renforcer l’attractivité et la compétitivité de la filière au service des entreprises, des consommateurs et du développement durable.
Depuis la création de l’association, en janvier dernier, c’est Jean-Philippe Labaronne (président de la commission sociale de l’Union TLF) qui faisait fonction de DG, en attendant le recrutement d’un candidat à ce poste.

Une candidate jeune mais expérimentée

Agée de 35 ans, polytechnicienne et ingénieure d’État du corps des IPEF (Ponts, Eaux et Forêts), Constance Maréchal-Dereu connaît déjà très bien la problématique puisqu’elle a été co-rapporteure du rapport de Patrick Daher et d’Eric Hémar « Pour une chaîne logistique plus compétitive au service des entreprises et du développement durable », remis au Premier ministre en septembre dernier, et qui a été l’élément déclencheur pour la création de France Logistique.

Elle a commencé sa carrière en 2008 en tant que chargée de mission à la direction “Qualité” du groupe Danone, puis a rejoint ensuite la DGCCRF comme adjointe au chef du bureau des marchés des produits d’origine végétale et des boissons, sur les questions de relations commerciales.

En 2012, elle est devenue cheffe de bureau de la réglementation des produits à la direction générale des entreprises (DGE), puis a été nommée adjointe au sous-directeur de l’aquaculture et de l’économie des pêches, en 2016. Depuis septembre 2018, elle était inspectrice des finances.

Ses missions

Son agenda est déjà bien rempli : peaufiner la feuille de route de France Logistique pour l’accompagnement de la reprise, préparer le fameux comité interministériel de la logistique (Cilog) qui doit être présidé par le Premier ministre (et dont on ne sait pas s’il aura lieu avant ou après les municipales et un éventuel remaniement), et veiller à la mise en oeuvre des décisions gouvernementales à venir, notamment dans la perspective de la loi de finances pour 2021. Sans oublier la mise en place à la rentrée du collège entreprises (chargeurs et logisticiens) et l’animation du conseil scientifique. « Je tiens à remercier Jean-Philippe Labaronne d’avoir retardé de quelques mois son départ en retraite, et qui a accepté de continuer à nous aider sur les sujets sociaux, très importants dans le contexte actuel de crise économique » nous a confié ce matin Anne-Marie Idrac.

Dans une interview qui paraît dans Supply Chain Magazine de juin, la présidente de France Logistique nous a par ailleurs appris que l’Aslog avait décidé début mai de ne plus faire partie des associations fondatrices de France Logistique (au nombre de six, Union TLF/TLF Overseas, OTRE, FNTR, Afilog, AUTF, CGI). « L’Aslog se positionne plutôt comme un lieu de réflexion et d’échanges de bonnes pratiques entre praticiens, tandis que notre mission est davantage de contribuer à l’évolution des politiques publiques » a précisé Anne-Marie Idrac. 

 

Source : Article paru dans la newsletter de Supply Chain Magazine