Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Article • Bureau • Actualité • 07 January 2020

Nouvelle présidence pour France Logistique

 

Nous connaissons officiellement le nom de la personnalité qui présidera France Logistique. La création de cette plate-forme centralisée était préconisée pour contribuer à la relance de la compétitivité de la chaîne logistique en France, dans le rapport de MM. Eric Hémar et Patrick Daher remis à Edouard Philippe le 16 septembre dernier (voir NL 2981). Sa présidente est Anne-Marie Idrac, qui a exercé des fonctions politiques en tant que secrétaire d’État aux Transports de 1995 à 1997 (gouvernement Juppé), et secrétaire d’État au Commerce extérieur de 2008 à 2010 (gouvernement Fillon). Entre ces deux périodes, elle a été Pdg de la RATP (2002-2006), puis de la SNCF (2006-2008). Il y a deux ans, elle a été nommée par le gouvernement comme haute responsable pour la stratégie nationale de développement des véhicules autonomes, et siège par ailleurs au conseil d’administration de plusieurs grands groupes (Bouygues, Total, Saint-Gobain, Air France-KLM). Sa première prise de parole devant la presse en tant que présidente de France Logistique est prévue le 8 janvier, à l’occasion du lancement officiel de l’association, en présence de Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État aux Transports (sous réserve). Cette structure, sans se substituer aux associations existantes en logistique et supply chain, vise à prendre en compte tous les éléments « transverses » telles que l’innovation, la recherche, la formation, et la problématique de l’attractivité, en lien étroit avec les chargeurs. A travers des groupes de travail opérationnels, l’objectif est d’imaginer des projets et d’établir des positions communes qui seront remontés aux pouvoirs publics via une instance de dialogue public/privé, le Comité Exécutif mensuel de la logistique dont le pilotage sera assuré par la DGITM (pour le Ministère des Transports) et la DGE (pour le Ministère de l'Economie et des Finances). Quant au pilotage du plan d’actions politique, il revient au comité interministériel sur la logistique, qui se réunira une fois par an sous la présidence du Premier ministre.

Source : SuppluChainMagazine