Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Article • Bureau • Actualité Partenaire AETL • 08 octobre 2019

Yann de Feraudy élu à la présidence de l’Aslog

On connaît officiellement depuis hier le nom du successeur de Jean-Michel Guarneri à la présidence de l’Aslog. Il s’agit de Yann de Feraudy, 57 ans, DGA Opérations et IT du groupe Yves Rocher. Les deux hommes ont fait une brève allocution hier devant les administrateurs de l’association et quelques invités, dont la presse, sur une péniche amarrée au quai de l’Hôtel de Ville, à Paris. Chaleureusement applaudi pour avoir relancé la dynamique de l’Aslog au niveau national et international durant ses deux mandats de trois ans, Jean-Michel Guarneri a rappelé que l’association comptait désormais en son sein près des deux tiers des entreprises du Cac 40 et qu’elle comptait aussi sensibiliser davantage les ETI et les PME/TPE. Il conservera un rôle important au sein de l’Aslog en devenant vice-président pour les opérations internationales. De son côté, Yann de Feraudy a indiqué les six priorités fixées pour le développement de l’association d’ici 2022, année qui marquera le cinquantenaire de l’Aslog. Outre l’international (pour fédérer et renforcer les métiers de la SC dans les entreprises françaises à l’étranger et tisser des liens avec les associations locales) et la main tendue aux ETI/PME, il va s’agir pour l’Aslog de produire davantage de contenu (en intégrant notamment des consultants pour structurer et formaliser les résultats des travaux des Labs), de continuer à promouvoir l’emploi et les méthodes de management, de développer de la formation et des relations avec le monde de la recherche et enfin de s’investir dans les relations institutionnelles avec l’état, les collectivités et les autres associations. L’ambition réaffirmée hier par l’Aslog est de « rester un acteur et un partenaire incontournable pour la promotion des métiers et des emplois en SC, de leurs évolutions au service des entreprises (en France comme à l’étranger) et des communautés territoriales, tant du point de vue des méthodes, des outils, de la formation que du partage d’expériences et de vision prospective ». 

source : supply chain magazine