Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Article • Bureau • Actualité Partenaire AETL • 22 April 2020

Gefco en mode adaptation permanente

 

Depuis trois mois, Gefco jongle avec toutes les mesures conservatoires mises en place par les Etats dans le cadre de leur lutte contre le Covid-19. Du fait de sa présence dans 47 pays, le logisticien a en effet commencé à affronter cette situation dès janvier en Chine, où il exploite notamment un entrepôt à Wuhan pour un client du secteur automobile, et il a ‘enchaîné’ depuis la mi-mars partout en Europe. « Nous nous sommes mis en mode hyper-vigilance depuis cette date via la constitution d’une cellule de crise », souligne Emmanuel Arnaud, VP commerce et marketing du groupe Gefco. Il s’est agi pour le logisticien d’assurer une sécurité sanitaire maximum à ses collaborateurs et de gérer au mieux les flux logistiques de ses clients (automobile, industrie, santé, agroalimentaire…). « Nos opérateurs en entrepôts comme nos chauffeurs ont été équipés de masques et de gels hydro-alcooliques », illustre Emmanuel Arnaud. Le traitement des flux logistiques des clients qui ont poursuivi leur activité a fonctionné surtout en mode transport urgent, Gefco proposant ce type de prestations via son offre Time Critical Solutions (TCS). Ainsi, afin d’éviter un arrêt de production rapide à ses clients européens du secteur automobile lorsque la crise s’est déclenchée en Chine, le logicien leur a fait parvenir entre février et mars 750 tonnes de pièces détachées, affrétant huit vols d’avions cargos qui ont fait la navette entre Shanghai et Paris. « Dans le secteur de la santé/pharmacie, nous avons procédé à une dizaine opérations de ce type », poursuit Emmanuel Arnaud. La dernière en date a été réalisée entre Shanghai et Brastislava (Slovaquie) pour le compte des réseaux de pharmacies Dr Max et d’hôpitaux Svet Zdravia/Pro Care du groupe Penta, Gefco ayant affrété deux vols charters pour transporter 64 tonnes d’équipement (6 millions de masques, 20 000 respirateurs…). Les autres activités ont dû aussi s’adapter en mode urgence. La crise du coronavirus ayant ‘chamboulé’ ses plans de transport routier, les opérations de groupage/dégroupage ont par exemple été substituées par des livraisons directes en France. « Toutes nos agences de transport et d’affrètements sont ouvertes », précise néanmoins Emmanuel Arnaud. Sur les 15 plateformes logistiques multi-clients d’entreposage/préparation de commandes que le groupe compte sur le territoire, il y en a tout de même 7 quasiment à l’arrêt et 8 qui fonctionnent. Les premières sont dédiées aux clients du secteur automobile et les autres aux clients de l’agroalimentaire, du bricolage ou encore de l’équipement de la maison. Autant d’évolutions et de situations qui ne remettent pas en cause les projets de Gefco, notamment pour sa plateforme collaborative transport Chronotruck (voir NL 3008). « Elle a toujours vocation à être opérationnelle en Pologne et en Belgique d’ici à la fin de l’année ainsi qu’en Russie, Afrique du Nord et Amérique latine en 2021 », conclut Emmanuel Arnaud.

Source : Supply Chain Magazine

Photo : Emmanuel Arnaud, VP commerce et marketing du groupe Gefco.