Contactez-nous au
07 60 00 75 76

Soutenez les actions de l’AETL par la Taxe d’Apprentissage

Article • Bureau exécutif • Actualité • 01 April 2021

Pour 9 DRH sur 10, le développement des compétences de leurs salariés est une priorité

 

Gras Savoye Willis Towers Watson, RH&M et ABV Group ont dévoilé les résultats de leur Baromètre des DRH, réalisé en partenariat depuis 6 ans. Cette édition 2021 met surtout en lumière le rôle crucial des équipes RH dans l’accompagnement des projets de transformation des entreprises.

Ce baromètre s’appuie sur les commentaires de 120 DRH d’entreprises et industries de toutes tailles et secteurs et prend en compte l’impact colossal du COVID-19 sur leur fonction.

De l’organisation du télétravail, à la santé et la sécurité des salariés, sans oublier la communication, les DRH ont été et demeurent sur tous les fronts.

Les principaux enseignements sont les suivants :

  • Pour 88 % des DRH, accompagner la transformation de l’entreprise est la principale priorité de leur fonction
  • Pour 82 % des DRH, le dialogue social est un enjeu majeur afin d’accompagner ces projets de réorganisations
  • 86 % des DRH considèrent le bien-être des collaborateurs comme très important
  • 70 % se mobilisent pour l’égalité femmes-hommes dans leurs effectifs leur politique de gestion des talents.

Dans le détail, on apprend que la fonction RH s’inscrit durablement comme étant une fonction stratégique pour les entreprises.  Pour 42 % des DRH, participer à l’optimisation des coûts partage la deuxième position avec moderniser, digitaliser, transformer la fonction RH dans l’ordre de leurs priorités.

Améliorer l’expérience des salariés reste capitale pour 39 % des répondants, suivi de la promotion et le développement des politiques de RSE, Diversité et Inclusion (31 %), ce qui confirme une importance grandissante de ce thème au sein de la fonction RH.

La marque employeur connait une baisse significative

Pour les DRH, la transformation de l’entreprise passe avant tout par la mise en place d’une culture favorisant l’innovation et l’agilité (71 %), l’adaptation de l’organisation du travail au télétravail (63 %), la flexibilisation des organisations et du temps de travail (57 %) quelle que soit la taille de l’entreprise.

À noter que la dématérialisation des tâches et la robotisation (53 %) sont également un levier important pour un bon nombre de DRH. Enfin, pour assurer la diversification des ressources et des statuts d’emplois, ils privilégient le recours à l’intelligence artificielle et la robotisation (34 %) et l’utilisation de plateformes de talent (34 %).

La marque employeur présente quant à elle une baisse significative (de 91 % en 2020 à 78 % cette année). Sachant que les DRH prévoient une baisse des recrutements cette année, c’est logiquement que l’attractivité perd en importance.

Le management à distance et la gestion des hauts potentiels sont identifiés comme des leviers clés pour mener à bien les priorités des entreprises. On note également que le développement d’une culture de feedback est considéré par 49 % des DRH comme important ou extrêmement important pour mener à bien une politique de gestion des talents.

« Les réponses des DRH de la PME à la multinationale convergent toutes vers la même cible : adapter les organisations aux enjeux de la crise actuelle et accélérer la sortie de crise. Pour cela, l’organisation du télétravail, l’optimisation des coûts, la maîtrise de l’absentéisme et le maintien de l’engagement des salariés sont devenues des préoccupations primordiales pour les DRH », commente Laurent Termignon, Directeur de l’activité Talent & Rewards chez Gras Savoye Willis Towers Watson.

 

Source : http://itsocial.fr/enjeux-it/enjeux-metiers/